Discover Bolivia
33 jours. Niveau : Moyen     4670 km,  55% tout-terrain         U$ 6,250.-       pour plus d’info
Top of page
Pont suspendu de 150 m de longueur
La fameuse route de la mort
Cimetière de trains à Uyuni
Mine d’argent à Potosi
Salar de Uyuni
Autoroute Bolivienne pas loin d’Uyuni
Le marché des sorcières à La Paz
Chemins avec beaucoup de virages
Eglise missionnaire à Conception
Famille Mennonite
Route vers Sucre
Bienvenue chez
Bolivia Motorcycle Adventures

La meilleur option pour explorer la Bolivie en moto
Changer langue
C’est exactement ce qui est : Découvrir les nombreuses facettes de la Bolivie, depuis l’humide Amazonie de l’Amérique du Sud aux Hauts Plateaux glaciaux.
Nous visiterons presque chaque point incontournable de ce pays aux mille aventures, traversant des déserts de sable tout comme des déserts de sel. Nous allons ramper sous terre dans des mines âgées de 500 ans et escalader une montagne de 5.400 m. (presque 18.000 pieds). Nous allons rouler sur la (tristement) célèbre « Route de la Mort », voler 1,5 km en tyrolienne, nager avec des dauphins, crocodiles et pêcher des piranhas. Tremper dans un lac volcanique « chaud », rencontrer des « Mennonites » (des agriculteurs qui vivent comme il y a 100 ans) et des tribus indigènes. Manger de la truite fraîche pêchée dans le lac navigable le haut du monde. Suivre les traces du Ché Guevara, Butch Cassidy and The Sundance Kid. Faire sauter un peu de dynamite et jouer avec de vraies locomotives à vapeur.
Ce tour commence toujours le mercredi !

Jour 1. Réception à l’aéroport de Viru Viru, Santa Cruz (Alt. 400 m.)
Nous vous accueillir à l’aéroport de Santa Cruz, Bolivie d’où nous partons pour le petit village de Samaipata (120 km, 3 heures). Nous nous enregistrons dans un hôtel confortable et nous passons le reste de la journée à nous détendre et à nous reposer du vol. Si votre vol arrive tard, nous passerons la nuit à Santa Cruz. Dans ce cas-là, le lendemain sera le jour 1.

Jour 2. Samaipata. (Alt. 1,600 m.)
Nous commençons par un briefing pour connaître davantage sur notre route, les « drôles de règles » du trafic local et sur nous-mêmes. De façon à vous habituer à votre moto nous faisons un tour sur le site archéologique « El Fuerte », un village Inca construit autour de la encore plus ancienne pierre sculptée des Amériques.

Jour 3. Vers La Higuera. (Alt.1.900 m) 175 km, 50% tout-terrain
Le matin nous partons pour le petit village de La Higuera, l’endroit où le héros révolutionnaire Ernesto Ché Guevara a été capturé puis exécuté.
Nous nous arrêtons pour déjeuner à Vallegrande où nous visiterons aussi le musée « Ché Guevara » et l’hôpital-lavoir où la dépouille du Ché fut présentée au monde.
Nous arrivons à La Higuera en fin d’après-midi. Si vous avez de la chance, vous pourrez bavarder avec quelques témoins de ces événements.

Jour 4. Vers Villa Serrano. 95 km, 100% tout-terrain
Après avoir visité l’école où le Ché Guevara a été exécuté, nous partons pour Villa Serrano. Sur le pont suspendu sur le Rio Grande, nous aurons un déjeuner pique-nique et si les conditions le permettent (surtout le niveau des eaux) vous pourrez nager.
Nous arriverons à Villa Serrano l’après-midi où, si nous avons de la chance, nous pourrons aussi voir le « charango » le plus grand au monde (une guitare à dix cordes) construit, pour honorer Don Mauro, un héros local du charango.

Jour 5. Vers Sucre. (Alt. 2.800 m) 190 km, 50% tout-terrain
Nous partons de Villa Serrano tôt le matin afin de pouvoir visiter le « Marché dominical de Tarabuco ».  Tarabuco est le seul endroit en Bolivie où vous pouvez prendre des photos des paysans habillées avec leurs costumes traditionnels sans qu’ils vous tournent le dos ou vous jettent des trucs à la figure.
Après le déjeuner, nous continuons vers Sucre. Le reste de l’après-midi et du soir c’est pour découvrir cette belle ville coloniale. La vieille ville dans son ensemble, à l’origine capitale de la Bolivie, est classée Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Jour 6. Vers Potosi. (Alt. 4.00 m) 155 km, 0% tout-terrain
La plupart sur une route lisse nous commençons à monter vers le Haut Plateau jusqu’à ce que nous atteignions Potosí, à 4.000 m  (13.000 pieds) sur le niveau de la mer, la ville la plus haute du monde.

Jour 7. Les mines d’argent.
Le matin nous visitons le « marché des mineurs » où vous pouvez acheter tout, allant des feuilles de coca à de la dynamite. Ici, nous faisons quelques achats intéressants pour avoir plus tard du « boys fun ».
Ensuite nous continuons vers les mines où nous serons « préparés » et nous descendons vers les entrailles de la « Pacha Mama » (la terre mère) pour découvrir la mine d’argent âgée de 500 ans et toujours en fonctionnement. (Déconseillé à ceux qui n’aiment pas les espaces fermés).
Quand nous sortons de la mine, nous trouverons quelque chose à « faire sauter ».
Après le déjeuner nous pouvons découvrir la « Casa de la Moneda » (La Monnaie royale). À une époque, chaque pièce utilisée dans le monde occidental, était frappée ici.

Jour 8. Vers Tupiza. (Alt. 2.950 m.) 255 km, 0% tout-terrain
À nouveau sur de l’asphalte lisse, nous nous dirigeons vers le sud et descendons vers les températures plus agréables de Tupiza, le village qui a joué un rôle important dans la chasse au (et la mort qui en résulte)  Butch Cassidy and The Sundance Kid.

Jour 9. Sur les traces de Butch Cassidy and Sundance. 100 km, 100% tout-terrain
Dans la région de Tupiza, nous visitons plusieurs endroits où Butch et Sundance ont commis leurs embuscades et braquages. Le décor est tiré directement d’un film de John Wayne. Nous allons pique-niquer sur les bords du fleuve, entourés de falaises rouges.

Jour 10. Vers Uyuni. (Alt. 3.700 m.) 185 km, 100% tout-terrain
En traversant d’incroyables paysages surréalistes, nous nous dirigeons vers Uyuni où nous visiterons le « cimetière de trains », une collection fantastique de matériel ferroviaire rejeté, datant du 19e siècle. Y compris au moins 19 locomotives de vapeur.

Jour 11. Salar d’Uyuni. (La plus large étendue de sel au monde) 230 km, 100% tout-terrain (la plupart sur du sel)
Le Salar d’Uyuni est un lac de sel desséché de la taille d’un petit pays européen. Puisqu’il n’y a pas de points de repère du tout (pas d’arbres, maisons, chemins ou montagnes) et comme il n’y a que deux couleurs dans ce monde (ciel bleu et sel blanc), la perspective se perd. Votre cerveau peut s’effondrer
et vous pouvez prendre des photos des plus délirantes. Même l’œil humain ne peut pas voir la différence entre une voiture réelle au loin et un jouet de voiture à proximité.

Jour 12. Vers Oruro. 320 km, 75% tout-terrain
Le matin nous quittons Uyuni. En passant par plusieurs petits villages et une traversée de rivière de 150 mètres (sans pont), nous frayons notre chemin vers Oruro, célèbre pour ses marchés et restaurants barbecues.

Jour 13. Vers Copacabana, Lac Titicaca. 360 km, 0% tout-terrain
En passant par le chaotique El Alto (plus d’un million d’habitants vivant dans des bâtiments à un étage) nous arrivons au Lac Titicaca. Ici, sur les bords du lac navigable le plus haut du monde (3.800 m.), nous dégusterons de la truite fraîche et  nous profitons des vues des montagnes enneigées sur un lac bleu clair.

Jour 14. Visite de l’île du Soleil  et de l’île de la Lune.
En échangeant nos motos contre un bateau,  nous visitons deux îles de légende de l’époque des Incas. Sur l’île du Soleil nous faisons une petite randonnée jouissant de la vue des montagnes qui entourent le lac.

Jour 15. Vers La Paz. (Alt. 3.600 m.) 145 km, 0% tout-terrain
Le matin nous partons du Lac Titicaca et nous arrivons à La Paz en fin d’après-midi. Ici, il est possible de visiter le « marché des sorcières » où vous pouvez acheter quoi que ce soit, allant de potions magiques et amulettes à des fœtus de lama momifiés.

Jour 16. Visite de la Vallée de la Lune ou/et ascension du Chacaltaya. (Alt. 5.400 m - 18.000 pieds)
Le matin, nous visitons la « Vallée de la Lune » (moon valley), une vallée surréaliste pleine de formations de boue chaotiques formées par les pluies et les inondations.
L’après-midi, nous escaladons le Chacaltaya, un pic de 5.400 m. Il y a une auberge-ski à 5.300 mètres ce qui fait d’elle l’auberge la plus haute du monde.

Jour 17. La route de la mort (Alt. 4.700 - 2.500 m.) 85 km, 80% tout-terrain
Nous partons de La Paz pour Coroico sur ce qui était jadis appelée « la route la plus dangereuse au monde ». Fonçant vers les Yungas, les vues sont imprenables et si vous maitrisez votre vitesse, vous arriverez sain et sauf à Coroico. Et pour les plus braves, nous finissons la journée par une descente en tyrolienne de 1,5 km.

Jour 18. Vers Caranavi. (Alt. 300 m.) 75Km, 100% tout-terrain
La « Route de la Mort » ne s’arrête pas à Coroico. En fait, à partir d’ici le trajet devient plus excitant car nous ne sommes plus seuls. Nous devons partager le peu de route qu’il y a avec des camions, des bus et voitures, lancés dans une course les uns contre les autres et des deux sens.

Jour 19. Vers Rurrenabaque. 250 km, 75% tout-terrain
L’étroite route de montagne se nivelle peu à peu alors que nous arrivons aux bords du bassin amazonien. En fin d’après-midi nous arrivons à Rurrenabaque, la capitale du trekking de jungle de la Bolivie. Même si c’est un village originaire amazonien, on a l’impression qu’il y a plus de « gringos »  que des autochtones dans ses ruelles poussiéreuses.

Jour 20. Dans la jungle.
Nous laissons nos motos à l’hôtel et nous prenons une jeep pour aller à Santa Rosa où nous changeons la jeep contre une chaloupe et nous naviguons en amont le fleuve Yacuma (beaucoup de vie sauvage à découvrir) jusqu’à notre arrivée à « l’auberge ». Nous admirons le coucher du soleil sur les pampas en buvant un rafraîchissement puis nous irons repérer des crocodiles.

Jour 21. Anacondas et piranhas.
D’abord nous essaierons de trouver le (tristement) célèbre anaconda, le serpent d’eau le plus long du monde (il atteint jusqu’à 10 mètres), après nous irons repérer la vie sauvage. On espère voir des tortues, des singes, des capibaras, des aras, des paresseux et d’autres encore. Après
le déjeuner et une siesta, nous tenterons notre chance en faisant de la pêche aux piranhas.

Jour 22. Nager avec les dauphins.
Au petit matin, une promenade au lever du soleil suivi du (pour beaucoup) point culminant : Nager ensemble avec les extraordinaires dauphins roses. Après le déjeuner, nous rentrons à Rurrenabaque en bateau et en jeep.

Jour 23. Vers San Borja. 150 km, 100% tout-terrain
Nous voilà encore sur une route qui n’existe que par la grâce des dieux de la pluie.
Sur les bords de la route il se peut que vous rencontriez des crocodiles prenant du soleil et d’autres animaux venus se promener. À San Borja, nous passerons la nuit dans un très spécial « Hôtel amazonien ».

Jour 24. Vers San Ignacio de Moxos. 140 km, 100% tout-terrain
Nous passons la nuit dans ce village indigène endormi. Nous prenons le petit déjeuner dans le marché local.

Jour 25. Vers Trinidad. 95 km, 100% tout-terrain
Trinidad, la capitale du département de Beni est un village poussiéreux  où vous pourrez voir des boas constrictor de 3 mètres nageant dans les égouts à ciel ouvert. Il y a aussi une charmante « plaza », les meilleurs milk-shakes et une « mascotte anaconda » de 7 mètres.
À ne pas manquer : un Boeing 727
(gros avion) écrasé dans la jungle voisine du village.

Jour 26. Vers San Javier. 415 km, 0% tout-terrain (mais il y a plus de nids-de-poule que de goudron)
Aujourd’hui nous « profitons » encore des routes goudronnées. Mais n’en soyez pas trop contents, vous serez occupés à éviter les nids-de-poule de la taille d’une fourgonnette. En fin de cette journée plutôt longue, nous arrivons à San Javier, l’un des villages des Missions de la Chiquitania. Avant de nous coucher, nous allons jeter un coup d’œil à la gigantesque église en bois.

Jour 27. Vers San Ignacio via Concepcion. 230 km, 70% tout-terrain
Nous partons pour San Ignacio via Concepción, la capitale des Missions où nous visiterons la cathédrale et un musée avec service de restauration. Après la visite de la cathédrale en bois, nous nous asseyons sur la plage d’un l’énorme lac artificiel pour observer les pêcheurs au travail.

Jour 28. Vers Santiago de Chiquitos. 360 km, 50% tout-terrain
Le matin, nous quittons San Ignacio. Via les Missions de Santa Ana et San Rafael, vers midi nous arrivons sur l’autoroute Santa Cruz/Puerto Quijarro. Sur cette route goudronnée, nous continuons le voyage vers Roboré, un poste militaire où nous nous arrêtons en route vers notre destination, Santiago de Chiquitos. Vous pouvez visiter l’église, mais nous sommes ici surtout pour le spectaculaire site naturel d’Aguas Calientes.

Jour 29. Aguas Calientes. 80 km, 0% tout-terrain
Aguas Calientes est un lac aux sources chaudes, la température des eaux est de 35-40°C. Nous trainerons ici, dans l’eau qui est censée avoir des pouvoirs guérissant, nos douleurs des derrières auront donc complètement disparu à la fin de cette baignade.

Jour 30. Vers San Jose de Chiquitos. 160 km, 0% tout-terrain
Nous quittons Santiago le matin et bien avant midi, nous arrivons à San Jose, le dernier des villages des Missions. Nous visitons l’église, l’endroit où la ville de Santa Cruz a été fondée à l’origine, puis nous nous promènerons dans un décor lunaire juste en dehors du village.

Jour 31. Vers Samaipata. 420 km, 10% tout-terrain
Sur une route goudronnée, nous faisons le chemin de retour à Samaipata, d’où nous sommes partis il y a presqu’un mois. Graduellement, nous montons par des routes de montagne qui serpentent vers le climat agréable de Samaipata.

Jour 32. Vers Santa Cruz.
Nous laissons nos motos derrière nous et nous partons pour Santa Cruz où nous faisons quelques courses de souvenirs de dernière minute et nous nous régalons goûtant au Churrasco brésilien ou alors à la cuisine locale.

Jour 33. À l’aéroport.
Nous vous emmenons à l’aéroport, nous vous aidons avec l’enregistrement et on se dit au revoir alors que vous passez la douane. Nous espérons vous revoir un jour.





Bolivia Motorcycle Adventures,  Casilla de correos 2992,  Santa Cruz de la Sierra,  Bolivia.
   (+591) 75 051 051            info@boliviamotorcycleadventures.com

Routes en incurvés et collines
Une des multiples passages d’eau
photo Berten Steenwegen
Paysage colorés
En en trouve des choses dans la jungle