Highlander 2
21 jours. Niveau : Moyen 2969 km, 40%  tout-terrain            U$ 4,010.-  pour plus d’info
Top of page
Hôtel à La Hiuguera
Tomina
Marché indigène à Tarabuco
Salar de Uyuni
Toujours de plaisir pour un passage d’eau
photo Berten Steenwegen
Vues spectaculaires
Marché des mines à Potosi
Bienvenue chez
Bolivia Motorcycle Adventures

La meilleur option pour explorer la Bolivie en moto
Changer langue
Pour ceux qui veulent voir « les incontournables » de la Bolivie.
Beaucoup de tout-terrain, mais rien de trop difficile pour les motocyclistes moyens.

Monter de 400 mètres jusqu’à plus de 5.000 mètres et redescendre en faisant les meilleures routes pour motos disponibles dont la tristement célèbre « Route de la mort ».
Commençant par la « Route du Ché » nous nous dirigeons vers Sucre, la capitale de la Bolivie. Nous continuons l’ascension et nous arrivons à Potosí, la ville la plus haute du monde et les plus anciennes mines d’argent en fonctionnement du monde. Viennent ensuite le lac de sel le plus grand au monde et le lac navigable le plus haut du monde. Nous continuons par la route la plus dangereuse du monde pour arriver à la « statue du Christ » la plus haute du monde. Un tour rempli d’extrêmes.
(Ce tour commence toujours le mercredi)

Jour 1. Réception à l’aéroport de Viru Viru, Santa Cruz (Alt. 400 m.)
Nous vous accueillerons à l’aéroport de Santa Cruz, Bolivie d’où nous partons pour le petit village de Samaipata (120 km, 3 heures). Nous nous enregistrons dans un hôtel confortable et nous passons le reste de la journée à nous détendre et à nous reposer du vol. Si votre vol arrive tard, nous passerons la nuit à Santa Cruz. Dans ce cas-là, le lendemain sera le jour 1.

Jour 2. Samaipata. (Alt. 1,600 m.)
Nous commençons par un briefing pour connaître davantage sur notre route, les « drôles de règles » du trafic local et sur nous mêmes. De façon à vous habituer à votre moto nous faisons un tour sur le site archéologique « El Fuerte », un village Inca construit autour de la encore plus ancienne pierre sculptée des Amériques.

Jour 3. Vers La Higuera. (Alt.1.900 m) 175 km, 50% tout-terrain
Le matin nous partons pour le petit village montagnard de La Higuera, l’endroit où le héro révolutionnaire Ernesto Ché Guevara a été capturé puis exécuté.
Nous nous arrêtons pour déjeuner à Vallegrande où nous visiterons aussi le musée « Ché Guevara » et l’hôpital-lavoir où la dépouille du Ché fut présentée au monde.
Nous arrivons à La Higuera en fin d’après-midi. Si vous avez de la chance, vous pourrez bavarder avec quelques témoins des événements.

Jour 4. Vers Villa Serrano. 95 km, 100% tout-terrain
Après avoir visité l’école où le Ché Guevara a été tué nous partons pour Villa Serrano. Sur le pont suspendu sur le Rio Grande, nous aurons un déjeuner pique-nique et si les conditions le permettent (surtout le niveau des eaux) vous pourrez nager.
Nous arriverons à Villa Serrano l’après-midi où, si nous avons de la chance, nous pourrons aussi voir le « charango » le plus grand au monde (une guitare de 6 m. de haut) construit pour honorer Don Mauro, un héros local du charango.

Jour 5. Vers Sucre. (Alt. 2.800 m) 190 km, 50% tout-terrain
Nous partons de Villa Serrano tôt le matin afin de pouvoir visiter le « Marché dominical de Tarabuco ».  Tarabuco est le seul endroit en Bolivie où vous pouvez prendre des photos des paysans habillées avec leurs costumes traditionnels sans qu’ils vous tournent le dos ou vous jettent des trucs à la figure.
Après le déjeuner, nous continuons vers Sucre, la capitale de la Bolivie. Le reste de l’après-midi et du soir c’est pour découvrir cette belle ville coloniale. La vieille ville dans son ensemble, à l’origine capitale de la Bolivie, est classée site Patrimoine Mondial de l’Unesco.

Jour 6. Vers Potosi. (Alt. 4.00 m) 155 km, 0% tout-terrain
Sur une route lisse nous commençons à monter vers le Haut Plateau jusqu’à ce que nous atteignions Potosí, à 4.000 m sur le niveau de la mer, la ville la plus haute du monde.
L’après-midi nous visitons le « marché des mineurs » où vous pouvez acheter tout, allant des feuilles de coca à de la dynamite. Ici, nous faisons quelques achats intéressants pour avoir plus tard du « boys fun ».
Ensuite nous continuons vers les mines où nous serons « préparés » et nous descendons vers les entrailles de la « Pacha Mama » (la terre mère) pour découvrir la mine d’argent âgée de 500 ans et toujours en fonctionnement. (Déconseillé à ceux qui n’aiment pas les espaces fermés).
Quand nous sortons de la mine, nous trouverons quelque chose à « faire sauter » avec les courses que nous aurons faites au marché.

Jour 7. Vers Uyuni. (Alt. 3.700 m.) 205 km, 0% tout-terrain
En traversant un décor incroyable, en passant par de petit villages nous nous dirigeons vers Uyuni où nous visitons le « cimetière de trains », une collection fantastique de matériel ferroviaire rejeté datant du 19e siècle. Y compris au moins 19 locomotives de vapeur.

Jour 8. Salar d’Uyuni (La plus large étendue de sel au monde) 230 km, 100% tout-terrain (sur du sel)
Le Salar d’Uyuni est un lac de sel desséché de la taille d’un petit pays (11.000 Km2).
Puisqu’il n’y a pas de points de repère du tout (pas d’arbres, maisons, chemins ou montagnes) et comme il n’y a que deux couleurs dans ce monde (ciel bleu et sel blanc), la perspective se perd. Votre cerveau peut s’effondrer et vous pouvez prendre des photos des plus délirantes. (Allez voir notre Concours de Photos les plus Bizarres d’Uyuni). Même l’œil humain ne peut pas voir la différence entre une voiture réelle au loin et un jouet de voiture à proximité.
Bien sûr nous prendrons quelques photos devant le « monument au Dakar ».

Jour 9. Vers Oruro 320 km, 0% tout-terrain
Le matin nous quittons Uyuni. En passant par plusieurs petits villages et une traversée de rivière de 150 mètres (sans pont), nous frayons notre chemin vers Oruro, célèbre pour ses marchés et restaurants barbecues.

Jour 10. Vers Copacabana, Lac Titicaca 360 km, 20% tout-terrain
Afin d’éviter le trafic chaotique d’El Alto (qui n’est en fait qu’un énorme bidonville de plus d’un million d’habitants) nous faisons un détour vers le Lac Titicaca. En traversant sur un ponton les eaux bleu cristal en direction de la péninsule de la célèbre Copacabana, nous profitons des vues des montagnes enneigées sur un lac bleu clair.

Jour 11. « L’île du Soleil » et « L’île de la Lune »
En échangeant nos motos contre un bateau,  nous visitons deux îles de légende de l’époque des Incas. Sur l’île du Soleil nous faisons une petite randonnée jouissant de la vue des montagnes qui entourent le lac.

Jour 12. Vers La Paz (Alt. 3.600 m.) 145 km, 0%tout-terrain
Le matin nous partons du Lac Titicaca et nous arrivons à La Paz en fin d’après-midi. Ici, il est possible de visiter le « marché des sorcières » où vous pouvez acheter quoi que ce soit, allant de potions magiques et amulettes à des fœtus de lama momifiés. Le soir, nous pouvons observer « la relève de la garde » au palais présidentiel.

Jour 13. Visite de la Vallée de la Lune ou et ascension du Chacaltaya. (Alt. 5.400 m.)
Le matin, nous visitons la « Vallée de la Lune » (moon valley), une vallée surréaliste pleine de formations de boue chaotiques formées par les pluies et les inondations.
L’après-midi, nous escaladons le Chacaltaya, un pic de 5.400 m. Il y a une auberge-ski à 5.300 mètres ce qui fait d’elle l’auberge la plus haute du monde.

Jour 14. La route de la mort (Alt. 4.700 - 2.500 m.) 85 km, 80% tout-terrain
Nous partons de La Paz pour Coroico sur ce qui était jadis appelée « la route la plus dangereuse au monde ». Fonçant vers les Yungas, les vues sont imprenables et si vous maitrisez votre vitesse, vous arriverez sain et sauf à Coroico. Et pour les plus braves, nous finissons la journée par une descente en tyrolienne de 1,5 km.

Jour 15. Vers Chulumani. 78 km, 100% tout-terrain
Nous quittons Coroico et nous empruntons d’étroits chemins de montagne non pavés, connus par leurs célèbres plantations de feuilles de coca. En passant par de petits villages montagnards nous arrivons à Chulumani vers midi. Moment pour tremper dans la piscine ou découvrir ce « centre de commerce » bouillonnant (lisez chaotique) des Yungas.

Jour 16. De Chulumani à Quime (Alt. 3.000 m.) 195 km, 100% tout-terrain
Encore une journée de routes étroites non pavées suivant des ravins profonds, traversant des rivières et passant par de tout petits villages. En début de soirée nous arrivons à Quime, petit village bercé par des montagnes imposantes. Notre dîner et notre hôtel seront rudimentaires et très boliviens.

Jour 17. Vers Cochabamba. (Alt. 2.500 m.) 315 km, 0% tout-terrain
Après le petit déjeuner, nous quittons Quime. En passant par plusieurs cols de montagne (4.500 m.), nous nous dirigeons vers Cochabamba, une grande ville entourée de montagnes. Elle est aussi connue comme la capitale gastronomique de la Bolivie, alors le dîner sera un régal.

Jour 18. Vers Totora. (Alt. 2.800 m.) 145 km, 0% tout-terrain
Le matin nous visitons la statue du Christ la plus grande de l’Amérique du Sud. Avec presque 40 mètres, un peu plus grande que celle célèbre de Rio de Janeiro.
Ensuite nous quittons la ville pour un déjeuner de truite ou carpe fraîches, en passant par de belles vallées, nous nous dirigeons vers Totora, un petit village colonial perché dans les montagnes.

Jour19. Vers Samaipata. 265 km, 60% tout-terrain
En ce dernier jour de conduite, nous rentrons à Samaipata empruntant une route moto qui serpente à travers les montagnes.

Jour 20. Vers Santa Cruz.
Nous laissons nos motos derrière nous et nous partons pour Santa Cruz où nous faisons quelques courses de souvenirs de dernière minute et nous nous régalons goûtant au Churrasco brésilien ou alors à la cuisine locale.

Jour 21. À l’aéroport.
C’est toujours un moment de tristesse lorsque on dit au revoir à l’aéroport. Mais qui sait ? Vous ne serez pas le premier à revenir demander davantage.





Bolivia Motorcycle Adventures,  Casilla de correos 2992,  Santa Cruz de la Sierra,  Bolivia.
   (+591) 75 051 051            info@boliviamotorcycleadventures.com


Balade à travers le lac de sel
« La gare d’Uyuni »